Villages du Pays d'Aurillac - Cantal


Le grand Pays d'Aurillac occupant le sud ouest du département du Cantal comprend plusieurs terroirs dont le Pays de la Châtaigneraie au sud et le Pays de Salers au nord.

Le Pays de la Châtaigneraie est un pays de nature et de contrastes où les formes arrondies et harmonieuses côtoient de profondes vallées. Le Pays de Salers est le pays de l'élevage de la vache de Salers ainsi qu'une région riche en traditions.

Sites à découvrir :
http://www.salers-tourisme.fr
http://www.iaurillac.com

http://www.chataigneraie-cantal.com
http://www.carlades.com

En savoir plus sur ce village

Salers : c'est autour du château des barons que s'est développée la cité classée parmi les plus beaux villages de France, et c'est au XVe siècle que les remparts ont été construits pour se protéger des Anglais. Tout autour de la Grand Place, les maisons de lave s'ornent de tourelles, de toits en poivrière de fenêtres à meneaux, de portes cloutées et sculptées. L'ancien bailliage d'époque Renaissance présente des tourelles d'angle et une massive tour octogonale. Terminée au XVIe siècle, l'église conserve un très beau porche d'époque romane : sa nef renferme une "mise au tombeau" et des tapisseries d'Aubusson.
http://www.salers.fr
Marcolès (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : ce pittoresque village médiéval en Pays de Châtaigneraie mérite une visite guidée avec sa forge, son atelier de sabotier, son exposition de peinture, sculptures, objets d'art, ferronnerie. "Les nuits de Marcolès" et le festival de spectacles vivants "Lez'Arts de la Rue" sont les grandes animations estivales de ce bourg faisant parti des petites cités de caractère du Cantal.
http://www.marcoles.fr

Maurs la Jolie : la porte sud de cette charmante bourgade à l'accent presque méridional, possède une abbatiale des XIVe et XVe siècles avec des stalles et statues en bois classées ainsi que le buste reliquaire de St Cézaire. Le village a conservé la forme d'un cercle presque parfait que lui avaient donné ses remparts et qu'emprunte aujourd'hui le tour de ville ombragé. A ne pas manquer, la visite de "Lou Truel", un ensemble comprenant un moulin à manège, une presse pour l'huile de noix, des pressoirs à cidre, datant de 1830. La bourgade appartient aux villages de charme du Cantal.
http://www.ville-maurs.fr
Tournemire (Photo Michel Maugein) : le château qui a subsisté constitue non seulement l'un des plus beaux fleurons de l'architecture médiévale auvergnate, mais aussi l'un des mieux conservés. Edifié au milieu du XVe siècle par Louis II d'Anjony et doté à l'intérieur de superbes fresques du XVIe siècle, c'est un bâtiment massif et austère composé de quatre tours rondes enserrant un donjon carré. A côté du château, le village classé parmi les plus beaux villages de France aux toits d'ardoise ou de lauzes a pour principal intérêt sa petite église romane bâtie en tuf volcanique polychrome.
http://tournemire.chez-alice.fr

En savoir plus sur ce village

Montsalvy (Photo Samuel Flahaut) : cet ancien bourg médiéval créé au XIe siècle qui domine la Châtaigneraie, propose un parcours du patrimoine (porche médiéval, château, cloître, réfectoire des moines). En août, Montsalvy connaît une grande animation avec la fête des paniers. La galerie du Don dans un site sauvage, est l'un des hauts lieux de la céramique européenne. Le village fait parti des petites cités de caractère du Cantal.
http://www.montsalvy.fr
Laroquebrou (Photo André Boucq) : vieille cité moyenâgeuse située aux portes du midi, Laroquebrou a conservé de pittoresques de maisons à encorbellement, dominées par un beau château. Admirablement située à l'entrée des gorges de la Cère, c'est le paradis des pêcheurs à la mouche. La bourgade appartient aux petites cités de caractère du Cantal.

Pléaux (Photo André Boucq) : située à l'extrême ouest du département, au coeur d'un pays riche en châteaux et belles demeures, cette petite ville a su conserver son architecture traditionnelle. Le visiteur pourra y découvrir notamment les anciennes maisons nobles à tourelles du XVIe siècle, l'église et son trésor, les croix et les fontaines.
http://pleaux.mairie.pagespro-orange.fr
Fontanges (Photo Michel Maugein) : situé au fond de la vallée glaciaire de l'Aspre où ruisseaux à truites affluent de la Maronne, ce petit village médiéval du Parc des Volcans possède une très belle église gothique du XVe siècle au riche mobilier dont un retable sculpté et une remarquable Vierge à l'enfant. La chapelle monolithe creusée par un sculpteur du village dans un énorme rocher surmonté d'une statue de la vierge marque l'entrée du bourg. Fontanges, village calme et reposant avec ses châteaux, sa promenade ombragée, son terrain de boules accueille chaque année de nombreux touristes. Le village est d'ailleurs classé parmi les villages de charme du Cantal.

St Chamant : dans ce village en Pays de Salers, le visiteur pourra trouver une église de style gothique avec de remarquables stalles sculptées et peintes du XVe siècle de l'ancien Chapitre. A proximité, dans un site remarquable dominant la vallée de la Bertrande se dresse le château de St Chamant. Le château comporte un donjon du XVe siècle et un corps de logis du XVIIe siècle. A admirer également de magnifiques tapisseries d'Aubusson et des Flandres.
http://saintchamant.free.fr
St Martin Valmeroux : ancien baillage et seigneurie des Monts d'Auvergne du XIIIe siècle, ce bourg du Pays de Salers offre aux amateurs de vielles pierres, l'église gothique du XVe siècle, la halle aux grains du XIXe siècle et les maisons à tourelles du XVIe siècle. La bourgade appartient aux villages de charme du Cantal.
http://www.saint-martin-valmeroux.fr

Vic s/Cère (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : la localisation de ce village au creux de la vallée de la Cère lui confère un charme indéniable. Connue depuis l'époque gallo romaine grâce à la notoriété de sa source minérale, de vieilles demeures de caractère témoignent du riche passé de cette cité. A voir notamment la maison des princes de Monaco du XVe siècle avec une tourelle d'escalier surmontée d'un poivrière, ou encore la maison Dejou du XVIIe siècle avec un fronton circulaire et l'ancien baillage. L'église St Pierre de style roman et très remaniée se dresse au dessus de ce village appartenant aux villages de charme du Cantal.
http://www.vicsurcere.fr
Vieillevie : installé sur les rives du Lot au sud du département, ce village conserve un bel ensemble de vieilles maisons en pierre. Le château inscrit à l'inventaire des monuments historiques date du XIIIe siècle et a été remanié au XVIe siècle. Il possède quatre tours rondes, des fenêtres à meneaux, une galerie de bois à l'intérieur ainsi que des cheminées monumentales. A découvrir aussi l'église St Laurent récemment restaurée avec son clocher carré et ses retables du XVIIe siècle.

Carlat (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : jadis, sur ce célèbre rocher, fragment plat d'une vieille coulée de lave, haut perché et tout cerné d'à pic vertigineux, se trouvait un château énorme dont il ne subsiste aujourd'hui que des vestiges : on y accède par un boyau en escalier taillé dans la pierre. Le village étage ses superbes toits de lauzes et ses murs sévères sur le versant ensoleillé, au pied de l'ancien château. Dans l'église, il faut voir le retable du maître autel et un vieux panneau de bois daté de 1604 qui commémore le rasement du château.
http://pagesperso-orange.fr/carlat.fr
Cassaniouze : ce n'est pas tout à fait un village mais un éparpillement de fermes isolées, de maisons fortes, depuis le plateau sur lequel se tiennent les belles maisons du bourg principal jusqu'à la vallée du Lot. Ce coin écarté du Cantal fut longtemps refuge et lieu de traditions vivaces. Au moyen âge toute une noblesse fit du village un centre actif du royalisme.
http://cassaniouze.free.fr


Thiézac (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : dans un bassin après les gorges de la Cère, ce village est presque circulaire, environné de crêtes et de pics. Le rocher de St Michel que l'on atteint en quelques minutes par un sentier devint lieu de pèlerinage : on y trouve encore une petite chapelle basse et longue entièrement décorée de fresques. Il faut s'arrêter dans ce village appartenant aux villages de charme du Cantal pour admirer ses maisons jaillissant de la roche un peu ocre et dont certaines ont escaliers extérieurs et balcons de bois, de même pour l'église gothique à quatre travées et la fontaine.
http://thiezac.fr
Junhac : niché au coeur d'un vallon au sud ouest du Cantal, ce village pittoresque possède tous les atouts de l'architecture typique de la Châtaigneraie avec notamment son église romane des Xe et XIe siècles. Le patrimoine bâti est particulièrement remarquable et soigné, et contraste fortement avec son environnement fait de prairies et de forêts.

St Santin de Maurs (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : ce village modeste aux maisons coquettes de fière allure et aux rues fleuries n’en est pas moins une commune double : St Santin de Maurs (Cantal) et St Santin (Aveyron). La division est ancienne et trouve son origine dans deux provinces différentes, l’Auvergne et le Rouergue. On raconte que les deux communautés vivaient jadis dans l’hostilité et parlaient deux langues différentes : la langue auvergnate d’un côté, la langue occitane de l’autre. Deux églises sont également présentes (St Santin, Cantal, à clocher et porche romans, et St Pierre, Aveyron, ensemble du XIXe siècle), mais aussi deux mairies, deux écoles, ... et un seul monument aux morts, situé à la frontière et comportant...  une face pour le Cantal et une autre pour l’Aveyron.
Polminhac (Photo A. Colomb) : niché au pied d'un escarpement sur le versant nord de la belle vallée de la Cère, ce village garde la frontière entre monts du Cantal et bassin d'Aurillac. Le très romantique château de Pesteils, joyau du Carladès, veille sur sa destinée depuis le XIIIe siècle. Cet imposant monument offre d'ailleurs un formidable condensé historique avec son architecture, ses tapisseries intérieures, son mobilier ancien, ses tableaux, etc .... De part et d'autre du ruisseau de Costes, les solides demeures de pierre volcanique au bourg se serrent autour de l'église St Victor largement remaniée depuis le XIIIe siècle. Celle-ci dissimule ses origines romanes sous un aspect massif et un style mal défini.
http://www.polminhac.fr

St Mamet la Salvetat : d’origine très ancienne, les deux villages regroupés aujourd’hui en une seule commune, ont conservé leur caractère typique. Les maisons anciennes (couvertes en lauzes avec des façades en pierres) s’étagent sur les flancs de la colline St Laurent, depuis l’imposante église paroissiale du XIIIe siècle. L’église St Jean à la Salvetat, reconstruite au XIIe siècle, est une ancienne Commanderie des Chevaliers de Malte. Le village fait parti des villages de charme du Cantal.
http://www.stmamet-lasalvetat.com
Raulhac : la commune qui s'inscrit au coeur du Carladés bénéficie d'une notoriété particulière, liée à son charme de village de montagne, mais aussi à un savoir-faire pâtissier reconnu. Au coeur de la vallée du Goul, le village appartenant aux petites cités de caractère du Cantal possède une architecture de bourg qui se distingue par la qualité et la diversité de ses bâtiments dans une ambiance de ruelles et de placettes, où demeures bourgeoises côtoient bâtisses paysannes aux toitures de lauzes. On y trouve également un patrimoine plus monumental tels les châteaux du Mas ou de Messilhac.