Villages du Pays du Luberon - Vaucluse


La douceur et la lumière caractérisent le Luberon pays de châteaux mais aussi de villages haut perché, hauts en couleurs avec des falaises d’ocre, d’or et de sang, haut en saveurs avec ses fruits confits.

Au sud, c'est le Petit Luberon, très varié dans son relief et sa végétation, c'est un site de falaises rocheuses et de combes sauvages où la faune trouve un biotope favorable. Au nord, c'est le Grand Luberon, vaste domaine recouvert de massifs de chênes, pins, érables, cèdres et autres essences naturelles ou plantées par l'homme.

Sites à découvrir :
http://www.provence-luberon-news.com
http://luberon.fr

En savoir plus sur ce village

Roussillon (Photo sur http://www.net-provence.com) : posé face au Luberon, au pied des plateaux des Monts de Vaucluse, le village scintillant sous une lumière toute ocrée est entouré de somptueux paysages. En parcourant ses ruelles et ses escaliers, en contemplant ses façades, souvent simples et naturellement belles, on admire le résultat du savoir faire plus que millénaire de ses habitants. Classé parmi les plus beaux villages de France, Roussillon clame sa singularité minérale par une étonnante palette de couleurs flamboyantes.
http://www.roussillon-en-provence.fr
Lourmarin (Photo Emile Taillefer) : c'est au milieu des vignes, des oliviers et amandiers que se niche le village de Lourmarin labellisé un des plus beaux villages de France. Lourmarin possède un château des XVe et XVIe siècle qu'il faut visiter pour ses curieux escaliers et ses appartements magnifiquement meublés
http://www.lourmarin.com

En savoir plus sur ce village

Saignon (Photo Emile Taillefer) : après avoir traversé le vieux village en empruntant les calades pentues, les ruelles profondes, les passages sous rocher, on se dirige vers une fantastique forteresse naturelle creusée par les vents, percée de caves, d'escaliers, de passages secrets, de grottes. Il s'agit du célèbre rocher de Saignon qui offre un panorama superbe sur la plaine. En parcourant à pied les rues du village, on pourra admirer aussi les nombreuses places et fontaines car les eaux abondent à Saignon, ainsi que quelques maisons anciennes aux portes remarquables.
http://www.saignon.fr
Gordes (Photo Michel Lantuéjoul) : classé parmi les plus beaux villages de France, les maisons en pierre sèche de couleur blanche ou grise s'alignent en spirale autour du rocher sur lequel est posé le village avec à son sommet l'église et le château qui font face aux collines du Luberon. 
http://www.gordes-village.com

En savoir plus sur ce village

En savoir plus sur ce village

Ansouis (Photo Emile Taillefer) : construit à l'abri du Mistral, Ansouis est un village du Lubéron offrant de coquettes ruelles. En se promenant dans le village, il faut se rendre à la place du village pour ressentir l'ambiance provençale de ses terrasses de café à l'ombre des platanes. Le village possède un château médiéval du XIIe siècle qui est aujourd'hui une splendide résidence privée. Ansouis est classé parmi les plus beaux villages de France.
http://www.ansouis.fr
Ménerbes (Photo Herman Oosterlynck) : ce superbe petit village du Luberon classé parmi les plus beaux villages de France, est bâti au sommet d'une colline  formant une sorte de vaisseau et entouré de magnifiques paysages. En visitant le village, on s'apercevra que Ménerbes a conservé de nombreux témoignages de son riche passé historique comme l'ancien hospice et le beffroi avec son campanile.
http://www.menerbes.fr

En savoir plus sur ce village

Lauris (Photo Emile Taillefer) : blotti entre le Luberon et la Durance, le village perché sur un éperon rocheux, connut une grande période de prospérité au Moyen Age. Aujourd'hui il est dominé par son château : de plan rectangulaire avec une aile en retour, cette demeure classique est solidement campée sur une terrasse que soutient l'enceinte moyenâgeuse dominant la falaise. Le vieux village conserve de belles maisons avec ses portes et fontaines du XVIIe siècle. Son église reconstruite en 1702 sur les fondations d'une ancienne église du XVe siècle est dominée par un campanile en fer forgé.
http://www.laurisenluberon.com
Vaugines (Photo Emile Taillefer) : la cité est située aux contreforts du grand Luberon. C'est un village très ancien, simple et charmant à l'écart des grandes routes. Vaugines a su conserver toute son âme provençale dans ses ruelles paisibles ornées de belles maisons traditionnelles en pierre du pays, et d'une fontaine de 1839. Ce petit village est atypique par bien des aspects par rapport aux autres cités de la région. En effet, il ne dispose pas de rempart pour sa défense et ne semble jamais en avoir disposé.
http://www.vaugines.fr

Buoux (Photo Pit Aretz) : le vieux village fortifié fut détruit au XVIIe siècle puis reconstruit sur un versant du vallon de la Loube. L'église du XVIIIe siècle abrite un autel des premiers siècles du christianisme. Le visiteur ne manquera pas de faire un tour dans le cimetière pour voir la petite chapelle romane Ste Marie couverte de lauzes. Le château est la propriété du Parc Naturel du Luberon. Les tours et les remparts datent du XIIIe siècle, la façade de l'époque renaissance. A voir dans la commune le prieuré de St Symphorien, ancienne dépendance de l'abbaye St Victor de Marseille qui possède une chapelle romane. Le campanile du XIIe siècle qui s'élève à vingt cinq mètres au dessus des bâtiments servait à la fois de clocher et de tour de guet.
http://www.buoux-village.com
Murs (Photo Didier Thuault) : la cité est située aux contreforts du grand Luberon. C'est un village très ancien, simple et charmant à l'écart des grandes routes. En arrivant au village, on aperçoit d'abord le château restauré datant du XVe siècle, qui domine le village. En se promenant dans les rues du village, tout près de l'église, on pourra visiter la maison natale du compagnon d'arme du célèbre Henri IV : le brave Crillon. Sa maison date du XIIIe siècle et a été transformée en petit musée préhistorique.
http://www.communedemurs-vaucluse.fr

Maubec (Photo Emile Taillefer) : cet agréable petit village est tranquillement situé au pied de la montagne du Luberon à deux pas de Cavaillon. Entouré des paysages magnifiques du Parc Naturel Régional du Luberon, on découvre dans le village la Tour de l'Horloge du Beffroi, de très belles maisons anciennes et quelques vieilles portes joliment patinées par le temps. Ce sont les habitants eux mêmes qui ont restaurés avec soin et avec beaucoup de goût les vieilles maisons. Les petites rues en calade mèneront également le visiteur jusqu'à un château privé.
http://www.mairiemaubec-luberon.fr
Viens (Photo Emile Taillefer) : entouré de magnifiques paysages et perché sur un piton rocheux depuis déjà un millénaire, il s'agit d'un village ancien qui a conservé son allure de place forte moyenâgeuse. A voir à travers ses ruelles et sa porte sarrasine percée dans les remparts, la tour à horloge et son portail, de charmantes maisons anciennes ainsi qu'un château renaissance qui a subi d'importantes transformations au XIXe siècle. Au nord, à découvrir le charmant petit village de Gignac.
http://www.mairiedeviens.fr

Bonnieux : dès l'époque néolithique, le village était un oppidum ou village fortifié habité. Aujourd'hui, c'est l'un des plus beaux villages perchés du versant nord du Luberon : dominé par son église haute, mi romane, mi gothique, à 425 mètres d'altitude, ce joli village commande la combe de Lourmarin, seule voie traversant le Luberon.
http://www.bonnieux84.fr
Joucas (Photo Jean-Marc Rosier) : ce pittoresque village grimpant le long d'une butte domine la petite plaine arrosée par l'Imergue et le Véroncle. Au XIIe siècle, les d'Agoult Simiane vendirent leur domaine aux Hospitaliers de St Jean de Jérusalem qui y établirent une commanderie (la commanderie des chevaliers de Malte). A noter, au pied du village se trouve un arboretum et au coeur, l'église de l'Annonciation datant du XVIIIe siècle.
http://www.joucas.fr

Oppède le Vieux (Photo Emile Taillefer) : c'est un magnifique petit village construit au sommet d'un éperon rocheux envahis par une superbe végétation avec en toile de fond, un cadre sauvage de forêts, de combes et de rocs. On pourra découvrir en montant les ruelles caladées, les restes de ce village qui donnent envie d'en connaître l'histoire. Parmi les vestiges, se distinguent en haut, la collégiale du Xe ou XIe siècle qui domine le panorama et les ruines du château. Il faut venir de préférence un matin tôt en été car les lumières y sont pures et la vue plus lointaine.
http://www.oppede.fr
Cucuron (Photo Emile Taillefer) : ce vieux village provençal du Lubéron étale ses maisons, ses rues et ses fontaines entre les deux monuments qui bornent sa partie ancienne : le donjon St Michel et l'église Notre Dame de Beaulieu. Les remparts, leurs portes et leurs tours, le moulin à huile qui presse les olives dans une grotte, l'église et son orgue historique sont les nombreux témoins de la richesse architecturale du village. Cucuron est un exemple typique de l'urbanisme provençal du moyen âge avec sa construction en cercles concentriques autour d'un piton rocheux que surplombait le château féodal au pied duquel se concentrait le village troglodytique originel du XIe siècle.
http://www.cucuron-luberon.com

Lacoste (Photo Emile Taillefer) : à la limite nord ouest des montagnes du Luberon, Lacoste siège en maître des lieux sur la plaine. Bien serrées, les maisons sont disposées en gradins au pied des ruines du Château. Le site offre un panorama exceptionnel sur le Ventoux, le Luberon, les Monts du Vaucluse et les villages perchés "Seigneurs du petit Luberon". Son emplacement particulier en fit longtemps un poste d'observation, dont l'importance s'affirma quand Bonnieux devint enclave du Comte de Provence, au début du XVIe siècle.
http://www.lacoste-84.com
Goult (Photo Clémentine Poirier) : avec courage et passion, les artisans locaux ont restauré le vieux Goult dans l'art provençal le plus pur. Ainsi, on peut admirer le castrum en haut du village, ses poternes et son pont-levis, ainsi que la vieille Poste et l'ancienne mairie. Au coeur du village, l'église de pur art roman, avec sa voûte en berceau brisé soutenue par des arcs doubleaux, est remarquable de même que le retable baroque de la chapelle attenante.
http://www.goult.fr

Taillades (Photo Eddy Damin) : ce vieux village ayant pour toile de fond le Luberon est né de l´exploitation des carrières de pierre. Abandonnées à la fin du XIXe siècle, ces anciennes carrières accueillent aujourd'hui un théâtre naturel où se déroulent des spectacles de danse et de théâtre. Ce site a été superbement mis en valeur, cyprès, chênes et fleurs sauvages se fondent harmonieusement à la pierre et la roche. En suivant un sentier pavé de pierre qui monte à travers la carrière, l'on trouve l'église et sa petite terrasse. Au dessus d´un bloc taillé dans la colline subsiste également une partie du donjon du XIIIe siècle. Le village conserve encore un vieux moulin, le moulin St Pierre du XIXe siècle avec sa grande roue à aube utilisée autrefois pour moudre la farine, de même qu'une ancienne chapelle St Gens, petit édifice communal composé d'une voûte unique en berceau, placé à deux pas du village dans un pré arboré.
http://www.lestaillades.fr
Grambois (Photo Emile Taillefer) : c'est un village authentique avec ses rues pavées et agréablement fleuries, ses maisons anciennes et ses vieilles pierres soigneusement restaurées. C'est le village où ont été tournées plusieurs scènes de "La gloire de mon père". Grambois est en effet typique des villages de la Provence contée par Marcel Pagnol et Jean Giono.
http://www.grambois-provence.com

Caseneuve (Photo Bernadette Taillefer) : installé sur une petite colline face au flanc nord du grand Luberon, le village se repère par son ancien château d'allure massive qui domine la vallée du Calavon et de la Dôa avec son impressionnant donjon. Ce château se présente sous l'aspect d'un immense logis aux murs percés de baies à meneaux croisés du XVIe siècle. Il est à noter que le village possède le plus grand oratoire de Provence : celui-ci, orné d’un christ polychrome, oeuvre des compagnons du Tour de France, fût construit avec le portail de l’ancienne chapelle Notre Dame des Aumades.
http://www.caseneuve.fr
Mirabeau (Photo Emile Taillefer) : ce village est appuyé sur un éperon rocheux dominant la vallée de la Durance, dominé par l'ancien château des Mirabeau et blotti sous une forêt de pins. Autrefois entouré de remparts au XVIe siècle, le village n'a conservé que deux tours et des pans de courtines. Le village abrite de belles demeures nobles datant en majorité des XVIe et XVIIe siècles dont certaines arborent des porches cintrés. L'atmosphère est ici typiquement provençale avec sa place ombragée de platanes, ses fontaines, ses calades. L'église paroissiale St Pierre du XIIe siècle quant à elle, abrite l'horloge publique grâce à sa tour-clocher. Mais le monument le plus imposant ici est bien sûr le château  avec son imposant corps de logis flanqué de quatre tours crénelées. Le site était occupé auparavant par un ancien castrum au XIIe siècle.
http://www.mirabeauenluberon.fr

Sivergues : ce minuscule village a vu naître l'écrivain Henri Bosco auteur notamment de "L'habitant de Sivergues". Il abrita une importante colonie vaudoise. Dans ce village, le visiteur sera charmé par quelques maisons anciennes dominées par les ruines du château médiéval, de même que par la petite chapelle romane St Trophime et en contrebas l'enclos du cimetière vaudois. A noter que la falaise à proximité du village, abrite un ensemble troglodytique qui a été habité jusqu'au XVIIe siècle.
http://sivergues.free.fr
Beaumont de Pertuis (Photo Emile Taillefer) : le village s'enroule autour de la colline Ste Croix dominant une petite plaine d'oliviers, cerisiers et vignobles. A l'entrée du village, la rustique chapelle Notre Dame de Beauvoir fondée au XIe siècle par les moines marseillais, annonce le passé de la cité. Malgré le temps qui passe, le village a conservé l'essentiel de son patrimoine, à commencer par son plan circulaire développé autour d'un castrum. Des vestiges témoignent d'anciens remparts avec quatre tours, de maisons anciennes, et au sommet de la pyramide l'église romane St Jean Baptiste construite au XIIe siècle avec son clocher carré. A découvrir enfin de nombreuses fontaines et lavoirs qui montrent le caractère frais et agréable du village.

St Martin de Castillon : entre Luberon et Monts de Vaucluse, ce petit village perché est posé paisiblement sur le flanc d'une colline. Le village s'est établi autour d'un château fort construit en 1056. Aujourd'hui groupé autour de l´église romane remaniée au XIXe siècle, le village domine le fond de la vallée du Calavon. En face se dresse la masse imposante du versant nord du Grand Luberon. C’est au charme discret d’une commune rurale à l’authenticité préservée, qu’il faut s’attacher en parcourant les ruelles caladées. Mais le village compte aussi de nombreuses églises et chapelles comme l'église paroissiale St Jacques le Mineur datant de 1862, l'église romane de l'Assomption et les chapelles St Clément, St Roch et St Pierre de Bagnol.