Villages du Labourd - Pyrénées Atlantiques


Les terres du Labourd, limitées au nord par l'Adour, sont historiquement liées à la mer. C'est en partie, un territoire arraché à l'océan par l'accumulation de grands dépôts quaternaires.

Le Labourd est une terre privilégiée aux magnifiques paysages, au micro-climat particulier, où la nature a été miraculeusement préservée.

Sites à découvrir :
http://www.guide-du-paysbasque.com
http://www.terreetcotebasques.com

En savoir plus sur ce village

Sare (Photo Aneto) : haut lieu de la chasse à la palombe, le village classé parmi les plus beaux villages de France a le culte des traditions du pays et da la vie transfrontalière. Outre de solides maisons du XVIIe siècle, le village compte de nombreux édifices religieux : l'église St Martin du XVIIe siècle, la chapelle Ste Catherine de la même époque et quatorze oratoires aux ex-voto gravés par des marins. Il faut aussi emprunter le petit train de la Rhune qui emmènera le promeneur jusqu'en haut de la montagne.
http://www.sare.fr
Aïnhoa (Photo Peter Kohl) : il s'agit de l'un des villages les plus typiques du Pays Basque. Sa rue principale se distingue par de vieilles maisons à toits de tuiles qui débordent sur des façades blanchies à la chaux, égayés de colombages et de volets peints en brun-rouge ou en vert, auxquels s'ajoute souvent une poutre maîtresse ornée d'inscriptions gravées. Et il y a bien sûr, le fronton communal de pelote basque. L'église est également tout à fait caractéristique avec ses deux étages de galeries intérieures, réservées aux hommes. Situé à quelques kilomètres de la frontière espagnole, le village classé parmi les plus beaux villages de France est une ancienne bastide fondée au XIIIe siècle comme relais sur la route du pèlerinage à St Jacques de Compostelle.
http://www.ainhoa-tourisme.com

En savoir plus sur ce village

Ciboure (Photo Frédérique Dussot) : à l'entrée du port, la statue d Notre dame de Muskoa veille toujours sur les bateaux qui partent en mer. Quai Ravel, d'élégantes maisons regardent les mouvements du port. La rue Agorette abritait les "cagots", ces parias du moyen âge. De place en place, les vieilles maisons basques rivalisent de colombages et s'égrènent le long des rues, portant ici une vigne touffue, s'effaçant là devant un beau clocher octogonal. La rue de La Fontaine sinue entre les superbes demeures de pierre et de bois. Au loin, la colline verte s'émaille du blanc des maisons peintes à la chaux.
http://www.ciboure.fr
Arcangues : c'est un charmant village labourdin avec son château, reconstruit au XIXe siècle par les descendants des seigneurs d'Arcangues. Ses belles maisons aux colombages bleus constituent le centre du bourg.  Son église du XIIIe et XIVe siècles entourée de maisons anciennes, est remarquable avec son très beau retable et ses galeries. Le cimetière, en balcon est connu pour ses stèles discoïdales anciennes et plus encore, pour la tombe du chanteur Luis Mariano. La vue depuis ce lieu est d'ailleurs remarquable sur la campagne basque et les pyrénées.
http://www.arcangues.fr

Espelette (Photo Annick Marcassoli) : ce petit village connu pour ses piments, est charmant avec ses rues encadrées de maisons blanches, fleuries, aux boiseries vertes ou rouges, et pierres de taille. Enveloppé dans un décor de verdure, blotti au pied du Mondarrain, Espelette, s'enorgueillit d'un glorieux passé. Un château féodal du XIVe siècle, grand bâtiment quadrangulaire à tour ronde abrite aujourd'hui la mairie. L'église St Etienne, joyaux du XVIe siècle possède un clocher porche Renaissance et une nef qui s'appuie sur de gros contreforts.
http://www.espelette.fr
Itxassou : le pittoresque village allie au sein de son territoire très étendu, le charme des montagnes et les facilités de la plaine. Itxassou est traversé par une magnifique rivière, la Nive en touré par de grands sommets. Le village dans son ensemble avec ses différents quartiers aux noms très sonores est remarquable par son architecture de style labourdin. Très originale et typique du Pays Basque, son église date du XVIIe siècle. Il faut admirer ses trois étages de tribunes, la chaire, le maître-autel et le retable central en bois doré très travaillé.
http://www.itxassou.fr

Biriatou : surplombant le cours de la Bidassoa, adossé au pied des Pyrénées précisément blotti contre le Xoldokogaina, le bourg du village au site inscrit mérite le détour. L'église, le fronton et l'Herriko Etxea, maison du village, en constituent l'ossature comme de coutume au Pays Basque, dans un cadre remarquable.
http://www.biriatu.com
Ascain (Photo André Zella) : situé sur le passage d'une voie romaine, le village forme entre la Nivelle et la Rhune, une pittoresque commune avec ses fermes blanches reliées capricieusement par un réseau de chemins rustiques clôturés de larges dalles en pierre et de sentiers fleurant l'aubépine, la menthe sauvage et le chèvrefeuille. Le centre a gardé son caractère typiquement labourdin : une grande place avec sa vieille église, sa mairie du XVIIe siècle, son fronton animé et ses maisons à colombage.
http://www.mairie-ascain.fr

Louhossoa : c'est un joli petit bourg de la vallée de la Nive. Le coeur est animé constitué par des maisons cossues du XIXe siècle groupées autour de l'église du XVIIè siècle, de la place et du fronton. Deux ruisseaux traversent le village et joignent : la Mouline et l'Harrichurria. L'église du bourg a été édifiée au XVIIe siècle, à partir de 1626, et en quatre étapes jusqu'en 1674. Vers l650, on lui accola une tour clocher pour la protection du relais charretier.