Villages du Pays Minervois - Hérault


Dans cette partie de l'Hérault, la vigne est partout. Présente dans le département depuis la plus haute antiquité, elle fit la richesse du biterrois autrefois et c'est elle qui façonne encore le paysage de cette région, aussi appelée, le pays de la vigne et du vin.

Outre la tradition viticole, cette région au passé historique mouvementé, possède un riche patrimoine.

Sites à découvrir :
http://www.minervois-tourisme.fr

En savoir plus sur ce village

Minerve (Photo Jean-Michel Marsaudon) : tapi sur un promontoire  modelé par deux canyons creusés dans le calcaire, le vieux village est un vaisseau de pierre échoué dans la garrigue languedocienne. Relié au causse par un pont-levis, ce village sera l'un des bastions cathares assiégés par Simon de Montfort en 1210. Outre les vestiges du château du XIIe siècle, il faut voir le puits St Rustique  car c'est sa destruction qui provoqua la reddition de Minerve. Ce village est classé parmi les plus beaux villages de France.
http://www.minerve-tourisme.fr
Beaufort : le pittoresque village est entouré de vignes avec un château dominant et une belle église du XIXe siècle avec réemplois. Le village s'est développé au XIXe siècle grâce à l’extraction de lignite dans les mines de la Serre, aujourd'hui fermées. Le bourg, qui s'échelonne sur la colline coiffée par le vieux château et le long de la rivière de Beaufort, est doté de quelques ruelles aux noms aussi évocateurs que pittoresques : rue Bombecul, rue des Petits cartables, ...

Aigne (Photo Michel Vincendeau sur http://www.mesvoyagesenfrance.com) : s'élevant sur une colline couverte d'un riche vignoble, c'est un bel exemple de village en circulade, organisé autour de son église romano-gothique. Le vieux village ou Escargot, d'origine ancienne, offre une très intéressante curiosité archéologique : c'est un des rares villages ayant conservé sa forme primitive. On voit aussi l'ancien château seigneurial qui appartenait à Bernard Pierre au Xe siècle. Il faut admirer aussi la place publique bien ombragée, avec sa fontaine monumentale érigée en 1872.
La Caunette : le village s’étire le long de la Cesse presque toujours asséchée. Le vieux village se groupe à la Carambelle, quartier pittoresque entouré de fortifications médiévales. La cité dispose encore des restes du porche d’entrée du XIIIe siècle, encastré dans une tour avec mâchicoulis et meurtrières. Sur la place, on découvre le château moderne des Pardailhan construit au XVIIe siècle et qui surplombait la place de l’ormeau. Il y a encore peu de temps, se trouvait en son milieu un arbre dit l’Orme de Sully, qui a dû céder sa place à un micocoulier à cause de son grand âge. On en conserve le souvenir sous forme d’une grande sculpture.

Montouliers : il s'agit d'un charmant village de l’Hérault à la limite du département de l’Aude, accroché sur une roche au milieu des coteaux du Minervois. Il doit son nom à la présence des oliviers aujourd’hui remplacé par des vignes à perte de vue. Le groupe serré des maisons autour du château et de l’église fait de Montouliers un village pyramidal très séduisant avec ses rues pavées (les calades) et sa fontaine romaine.
Cesseras : installé au coeur du vignoble minervois, le vieux village conserve des vestiges de ses remparts à savoir tours et courtines. Il possède aussi quelques vieilles maisons aux fenêtres à meneaux et des éléments de l'ancien château, démantelé à partir de la Révolution : deux tours rondes, dont une couronnée d'une couverture à tuiles vernissées. Le site du village, niché sous les premiers contreforts du Massif Central, est particulièrement séduisant. A voir dans ce village également, l'église paroissiale St Geniès des XVe-XVIe siècles caractéristique du gothique méridional.