Villages du Comté de Nice - Alpes Maritimes


    Entre la plaine du var et les berges du Paillon, les collines du pays niçois servent d'écrin à de vieux villages perchés d'autrefois aux traditions, légendes et pèlerinages si vivaces.

    Dans ce paysage de cultures en terrasses, d'oliveraies, de châtaigneraies, les vieux villages sont autant de haltes appréciées des promeneurs.

Eze (Photo ?) : la porte du village franchie, le visiteur découvre un petit village provençal plein de charme, généreusement fleuri et offrant de superbes panoramas sur la mer et la côte. Petites ruelles de pierres, passages voûtés, maisons de pierres superbement restaurées, placettes ombragées, fontaines anciennes rafraîchissantes, c'est un véritable décor de théâtre.
http://www.eze-riviera.com
Peillon (Photo Bernard Marles) : c'est un village fortifié situé sur un nid d'aigle au vif d'une falaise à pic. D'ailleurs on peut voir les vestiges d'une forteresse tout en haut. Le village lui même avec ses rues pavées comporte un ensemble architectural très charmant. Il ne faut pas manquer non plus la visite des moulins à huile et à farine.
http://www.tourisme-peillon.com

En savoir plus sur ce village

Coaraze (Photo Emile Taillefer) : à deux pas du parc national du Mercantour, le village médiéval classé parmi les plus beaux villages de France, sorti tout droit d'un conte de Noël est baigné tantôt de lumière l'été, tantôt de neige l'hiver. Partout, une exubérante végétation anime la beauté simple des murs et de différents endroits du village ; la vue sur tous les environs est splendide : des oliviers, des mimosas envahissent les collines.
http://coaraze.fr
La Roquette s/Var (Photo Emile Taillefer) : ce village s'érige sur une crête montagneuse, point stratégique depuis des siècles au dessus de la frontière entre la Provence et la Savoie. Le château de Tralatour construit au XVIe siècle fut remanié plusieurs fois. De belles maisons des XVIe - XVIIe siècles subsistent et agrémentent la visite du village. L'église St Pierre achevée en 1862 abrite un retable en bois polychrome sculpté de la même époque.
http://www.laroquettesurvar.fr

Castellar (Photo Frédéric D. sur http://www.photos-provence.fr) : ce village pittoresque des Alpes Maritimes s'étend du nord au sud sur la colline de St Sébastien. En 1435, les seigneurs de Lascaris qui possédaient le fief, passent convention avec les habitants du village alors accroché à 870 mètres d’altitude aux pentes nord de l’Orméa, afin qu’ils bâtissent 29 maisons de même hauteur et même largeur et les fortifient par une enceinte extérieure. De ces fortifications rasées ne subsistent que deux vestiges.
http://www.castellar.fr
Lucéram (Photo Bernard Marles) : situé dans la vallée du Paillon, ce beau village médiéval fortifié domine un paysage verdoyant. Son patrimoine historique et les vestiges laissés de sa période médiévale sont impressionnants comme la tour féodale classée monument historique. En flânant dans les petites ruelles du village, le visiteur croisera des bâtisses anciennes restaurées avec goût, des portes voûtées, des remparts datant des XIIe et XIIIe siècles.
http://www.luceram.com

En savoir plus sur ce village

Ste Agnès (Photo Emile Taillefer) : à flanc de montagne, la cité se veut le village littoral le plus haut d'Europe à presque huit cents mètres d'altitude : c'est un village classé parmi les plus beaux villages de France. Il offre des maisons anciennes aux toits de tuiles rondes, des ruelles pavées entrecoupées de voûtes et des boutiques d'artisans.
http://www.sainteagnes.fr
Aspremont (Photo Patrick Moretti) : posé sur un promontoire, c'est un village perché particulier : les maisons y sont installées en spirale formant une sorte de couronne au sommet de la colline. La situation du village lui a valu de souvent jouer le rôle de gardien du Var et du pays Niçois. De cette fonction il lui reste un panorama splendide sur la Méditerranée. Ainsi, le visiteur aura une très belle vue sur la vallée et les cultures en terrasses qui entourent la cité.

Berre les Alpes (Photo et Texte Emile Taillefer) : comme quelques autres villages du Comté de Nice, celui-ci se présente sous la forme d'un magnifique belvédère ( par temps clair on y aperçoit les montagnes de la Corse) situé à 680 mètres au-dessus de la mer. Ce village a fait l'objet, maintes fois, de partages entre le Royaume de France, le Comté de Nice, la Maison d'Anjou ou celle de Savoie, pour revenir enfin, en 1860, par 174 voix sur 175 votants, dans notre République. Depuis, les Berrois vivent paisiblement en contemplant deux vallées superbes, celle de l'Escarène et celle de Contes, tout en profitant, malgré l'altitude, de la fraîcheur de nombreuses fontaines et de jolies ruelles.
Peille (Photo Emile Taillefer) : accroché à flanc de montagne, le village est cerné par les sommets du mont Agel, du pic de Baudon et par la cime de Rastel. Il faut découvrir notamment la chapelle de l'Assomption classée monument historique et la Via Ferrata, site d'escalade avec vue superbe sur le village.
http://www.peille.fr

Contes (Photo Pierre François) : c'est l'un des plus vieux villages du pays niçois. Perché sur un éperon rocheux, il pouvait surveiller la vallée du Paillon et offrir éventuellement à sa population, l'abri de son castrum. De ce passé le visiteur découvrira de nombreuses traces lors de la visite du village : remparts, voûtes en berceau d'arêtes, fontaines, linteaux.
http://www.ville-contes.fr
Sospel (Photo Michel Arnaud) : ce bourg possède une situation stratégique qui le plaça en première ligne durant les conflits. Au Ve siècle, le village devint le siège de l'Evêché de Nice. Dès 1258, il fut administré par les Comtes de Savoie puis devint française en 1861. A titre touristique, il faut se laisser charmer par l'atmosphère médiévale de la vieille ville, aux façades souvent décorées de superbes trompe-l’oeil, qui déclinent leurs camaïeux d'ocres et de bruns le long de la rivière.
http://www.sospel-tourisme.com

Levens (Photo Emile Taillefer) : c'est un village médiéval perché sur un piton rocheux dominant les vallées du Var et de la Vésubie. Ses ruelles et maisons sont installées de manière circulaire sur la petite colline, comme si elles cherchaient à la couronner. Au sommet du village se dresse fièrement le clocher de l'église St Anthonin, avec en arrière plan de magnifiques cèdres du Liban séculaires. Le coeur du village est fidèle à la tradition architecturale du pays : passages voûtés, ruelles étroites, porches anciens, hautes maisons de pierre.
http://www.levens.fr
Falicon : dressé sur son piton rocheux, encore protégé de remparts percés de portes fortifiées, ce village médiéval a su conserver tout le charme des vieux villages perchés d'autrefois. Derrière les murs de son rempart, encore percé de portes fortifiées, les petites ruelles étroites et tortueuses emmènent vers de très belles placettes pavées en passant sous des passages voûtés. Quelques façades en trompe-l’oeil, telles celle de l’église paroissiale de la Nativité de la Vierge, datée de 1624 et décorée dans le style baroque, agrémentent la balade.
http://www.mairie-falicon.com

Gorbio : au pied d'un cirque de montagnes, c'est le premier village perché que l'on découvre en venant d'Italie et la grande façade du château des Malaussène lui confère l'aspect d'un véritable "nid d'aigle". Sur la place du village, demeure un orme planté en 1713 et classé parmi les 100 arbres plus remarquables de France. La place forte des Comtes Lascaris de Vintimille est citée dès le début du XIe siècle, une tour du XIIe siècle est toujours debout adossée à la partie Renaissance du château qui domine le village. Deux chapelles, la chapelle St Lazare du XIIe siècle et la chapelle des Pénitents Blancs datant de 1445 témoignent encore de la riche activité médiévale du village. Parmi les autres monuments, il faut encore découvrir l'église St Barthélémy du XVIIe siècle, la chapelle Saint Roch ainsi que le vieux four à pain communal du XVIIe siècle.
http://www.gorbio.fr